Bourbon forcé de renégocier une nouvelle fois sa dette

Bourbon forcé de renégocier une nouvelle fois sa dette

Le groupe de services maritimes à l’industrie pétrolière, pénalisé par la chute des investissements de ses clients, n’est plus en mesure de respecter les clauses de ses emprunts bancaires. [Lire plus…]

Ndlr : Bourbon vit essentiellement de la recherche pétrolière, exploration mais aussi développement de technologies d’extraction. Comme je l’ai déjà eu expliqué, en réalité le pétrole ne va pas disparaître parce qu’il sera épuisé, mais par attrition du marché. Son coût d’extraction va monter continuellement, alors qu’à un moment donné la demande va commencer à s’infléchir, sa rentabilité va alors s’effondrer et le coût d’extraction se retrouvera supérieur à sa valeur sur le marché et alors le pétrole sera abandonné. La situation financière catastrophique de ce fleuron de l’industrie pétrolière est particulièrement symptomatique de cet état de fait qui entraînera la fin du pétrole vers 2040.

Ca paraît assez fou d’imaginer la fin du pétrole, omniprésent tout au long du 20ème siècle, d’ici une vingtaine d’années, pourtant ce sera le cas.