Boum: pour épuiser la Russie, les États-Unis vont multiplier par six leur production de munitions

Boum: pour épuiser la Russie, les États-Unis vont multiplier par six leur production de munitions

Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, les États-Unis envoient armes et munitions en nombre à Kiev, afin de l’aider à rester à flot –voire à faire mieux– face à Moscou. [Lire plus…]

Ndlr : C’est une course contre la montre, si les russes sont toujours présents sur le territoire ukrainien l’année prochaine, c’est Poutine qui gagne, parce que les américains ne soutiendront pas indéfiniment les ukrainiens, ils étudieront d’autres options. Les russes vont passer un très sale hiver, mais comme Poutine s’en fout royalement, ça ne le dérange pas et donc il peut se le permettre. Et l’année prochaine il continuera de bombarder, les américains en auront marre de gaspiller des tombereaux de milliards et ce sera terminé pour les ukrainiens. Ou alors les américains entreront en guerre, ce qui est une autre possibilité. Dans l’immédiat, ils font preuve d’une détermination manifeste à permettre aux ukrainiens de vaincre.

C’est vraiment quitte ou double pour Poutine… si le soutien occidental à l’Ukraine tient plus longtemps que la ressource russe, il aura vraiment tout perdu, l’OTAN va progresser vers l’Est avec une vraie raison de le faire, il aura reperdu la Crimée, avec l’OTAN qui va en profiter pour contrôler le Detroit de Kertch. La Russie n’aura plus la suprématie sur la Mer d’Azov ni la Mer Noire et ils fermeront leur base de Sebastopol. Et ça sans compter les morts et le gaspillage de ressource en armement.

Le bon côté c’est qu’à ce moment-là le soviétisme sera totalement et définitivement liquidé et une nouvelle ère s’ouvrira pour nos relations.

Les russes ne tiendront pas au-delà de l’automne prochain, en aucun cas ils ne passeront l’hiver. Donc en 2023, c’est la fin du conflit. Soit les russes ont tenu, soit les alliés ont tenu. Ce conflit débouchera sur une victoire uniquement, en aucun cas sur un consensus. Parce qu’il est évident que les exigences russes, même minorées, resteront inacceptables pour les ukrainiens en tous les cas. Ce qui pourrait se produire serait que les alliés contraignent les ukrainiens à accepter des concessions sous peine de les abandonner à leur sort et donc qu’ils perdent tout. Mais d’un point de vue diplomatique ce ne serait non seulement pas très porteur géopolitiquement, mais en plus ça affaiblirait la position occidentale et renforcerait la position russe.