Au Japon, un moteur électrique sans terres rares

Au Japon, un moteur électrique sans terres rares

 

 

Un moteur pour voiture électrique de même dimension et performance que ses homologues… mais sans néodyme. Telle est l’innovation de l’entreprise Yaskawa, relevée par la revue japonaise Tech-On! Métal de la famille des terres rares, le néodyme souffre d’un approvisionnement aussi cher qu’incertain. Au sein de son moteur, Yaskawa a donc remplacé les aimants permanents à base de néodyme par des aimants en ferrite, bien moins coûteux. Pour conserver les performances à taille égale, la société a densifié la quantité de ferrite que peut accueillir le stator en l’enroulant de fils… rectangulaires. [Lire plus…]

Ndlr : ce moteur date déjà de 5 ans, c’est en 2013 que Yaskawa l’a présenté. Mais je partage ça parce que j’en ai marre d’entendre parler de Philippe Bihouix, ce populiste qui gagne des fortunes en faisant croire aux gens que l’évolution s’est arrêtée au 20ème siècle. NON, nous n’avons de loin pas épuisé nos ressources naturelles. Nous n’avons consommé que celles que nous avons utilisé, il y a toutes celles que nous n’avons pas encore utilisé, ou qui sont plus abondantes, et la recherche technologique continue pour s’en passer et s’adapter.