À l’étranger, des routes et des pavés faits de plastique recyclé

À l’étranger, des routes et des pavés faits de plastique recyclé

Objectif : donner une nouvelle vie à ces déchets non biodégradables. [Lire plus…]

Ndlr : Durant des années j’ai été contre ces concepts de briques ou de route en plastique, parce que pour moi ça reste du plastique dans l’environnement.

Mais avec le recul, ce ne sont pas de si mauvaises idées. Parce que du plastique il y en a tellement… et les qualités de ces concepts sont réelles

– La route nécessite moins de travaux de stabilisation, qui est apportée par la rigidité des panneaux monoblocs.
– Les temps de travaux sont plus courts, moins polluants, moins chers.
– Il n’est pas nécessaire de brûler le plastique ou de le modifier pour en extraire le pétrole ou l’hydrogène, donc on économise de l’énergie.
– C’est un moyen de résorption massif et rapide du plastique dans l’environnement.
– Il sera toujours possible de recycler ultérieurement ce plastique en le brûlant ou en le réduisant pour extraire le pétrole ou de l’hydrogène, mais il aura servi à autre chose avant.

– Les briques, c’est pareil, elles permettent la résorption de masse rapide du plastique dans l’environnement.
– Elles permettent de construire les maisons avec du sable du désert plutôt que du sable de plage.

Donc bon… ma foi, oui, c’est du plastique dans l’environnement, mais sous une forme bien moins nocive et plus maîtrisée.

Laisser un commentaire

Fermer le menu