We finally know how bad for the environment your Netflix habit is

We finally know how bad for the environment your Netflix habit is

What’s worse for the planet? Driving to the supermarket for your weekly shop or spending all day on Zoom calls while binging The Office on repeat? Now, finally, we have an answer. Sort of. [Lire plus…]

Ndlr : « Many false claims about the carbon impact of streaming – such as 30 minutes of streaming being the equivalent of driving four miles – are based on a flawed report published in July 2019 by the Shift Project, a French think tank. The actual figure is estimated to be up to 90 times lower. »

CQFD ! Depuis le temps que je dénonce les propos populistes simplistes de The Shift Project qui ne sont qu’à charge et ne tirent pas le bilan réel en expliquant que s’il est vrai que le numérique consomme bien ce qu’ils indiquent, il permet un gain considérable. En réalité, la dématérialisation est bel et bien l’un des piliers de la transition écologique. Chaque augmentation de la consommation d’énergie du numérique est une victoire.

Mais, forcément, The Shift Project reposant sur les idées de Jancovici, l’objectif est de parvenir à prouver qu’on ne pourra pas réaliser la transition énergétique, forcément, ça n’aide pas à la pertinence. Quand on ne comprend pas que la transition écologique c’est de consommer plus d’énergie au détriment de la consommation de matière, on ne peut pas concevoir la transition, évidemment.