Vidéo. Faut-il supprimer l’héritage (ou augmenter les frais de succession) ?

Vidéo. Faut-il supprimer l’héritage (ou augmenter les frais de succession) ?

Vidéo – Les économistes l’affirment, il s’agit de l’un des moyens de reproduction des inégalités économiques et sociales les plus importants qui existent.
[ Lire plus… ]

Ndlr : C’est complètement absurde. Ce n’est pas l’héritage qui est la cause de l’inégalité, mais la difficulté à la population qui n’hérite pas d’accéder aux moyens de s’extraire de sa condition.

L’héritage ne fait que perpétuer une condition d’origine. De l’abolir ne ferait que décourager de rechercher à s’enrichir et se constituer un patrimoine, puisqu’on ne pourrait plus le transmettre et donc la diversité économique, l’innovation s’en ressentirait. Abolir l’héritage, c’est littéralement compromettre la liberté d’initiative. Si on fait quelque chose dans sa vie, c’est pour ses proches et ses descendants. Ce n’est pas pour rien que les gens veulent absolument et instinctivement procréer pour transmettre leurs gènes plutôt qu’adopter, qui n’est qu’un pis-aller, et même une vocation humanitaire pour certains, qui ont donc déjà eu des enfants dans la plupart des cas.

Si la possibilité de transmettre n’existe plus, on ne fait plus, puisque ça sert à rien. De faire quand même, pour soi, reviendrait à exacerber l’égoïsme, seuls les plus égocentriques deviendraient porteurs de solutions de création de richesse qui bénéficie à l’ensemble de la société. Les autres ne feraient rien, puisque ça ne sert à rien.

Abolir l’héritage est donc de la bêtise la plus crasse reposant sur une très courte vue. La preuve, c’est qu’il n’y a déjà pas besoin d’une étude pour comprendre que les plus riches familles le sont depuis longtemps. Et depuis bien plus longtemps que le Moyen-Âge, si on pouvait remonter plus loin, on s’apercevrait certainement que les ancêtres de ces ancêtres étaient peut-être de puissants sorciers dans des tribus préhistoriques. Mais alors d’en conclure que c’est à cause de ça que le reste de la population est pauvre, là il faut quand même s’accrocher.

Désenrichir les riches, c’est de la jalousie, enrichir les pauvres, c’est de la politique. La richesse ne se partage pas, elle se crée ! Il faut un système qui lutte contre la résidence sociale, qui ne fixe pas l’individu dans sa condition. Et il ne s’agit même pas que tout le monde ait les mêmes chances, mais juste que tout le monde en ait, régulièrement.

Il faut un Renouveau Sociétal, désormais porté par Courant Constructif, une vraie solution qui permette de démocratiser l’économie.

Fermer le menu