VIDEO. Bordeaux: Troisième décès en France dû à la rougeole depuis le début de l’année

Une adolescente de 17 ans est décédée au CHU de Bordeaux. Il s’agit du troisième décès en France dû à la rougeole, et du deuxième en Nouvelle-Aquitaine, après celui d’une femme de 32 ans au CHU de Poitiers en février… [Lire plus…]

Ndlr : et les morts sont les chanceux de l’histoire, parce qu’il y a les autres, qui auront des séquelles à vie. Quand on lit ça on comprend alors la vraie gravité de la maladie :

« Un cas sur quatre a nécessité une hospitalisation, douze patients ont été transférés en réanimation et deux sont décédés (trois en France). »

Et non, ce ne sont pas des gens vaccinés :

« Près de 90 % de ces cas n’étaient pas ou insuffisamment vaccinés »

Les antivaxx sont donc bel et bien rien de moins que des assassins.

« Et le 10% qui reste qui était vacciné ? », me direz-vous, en bon complotiste antivaxx qui ne manquera pas d’ajouter : « à quoi ça sert de se vacciner si ce n’est pas efficace ? » ?

On ne le dira jamais assez, les vaccins ne sont pas la panacée, ce n’est pas : « ON » >> je suis vacciné, je ne risque donc rien ! Ou : « OFF » >> je ne suis pas vacciné donc je suis exposé à la maladie mais au moins je ne suis pas empoisonné par le vaccin et de toute façon j’ai une bonne hygiène.

Non, ce qui protège, ce n’est pas tant le vaccin en lui-même que le fait que le plus de monde possible soit vacciné. Parce que même si vous êtes vacciné, le vaccin ne fait que renforcer le système immunitaire face à la maladie. Mais face à une très forte exposition de la maladie, vous la contracterez quand même. Donc plus il y a de monde vacciné et moins la maladie trouve de porteurs pour se diffuser et donc plus l’exposition de chacun est faible et donc plus le vaccin est efficace. C’est aussi simple que ça.

Malheureusement, il y a des gens, environ 2%, pour qui tel ou tel vaccin ne marche pas, ils restent non vaccinés. Il y en a d’autres, également environ 2%, que l’on ne peut pas vacciner, pour des raisons médicales ou biologiques (maladie auto-immune, système immunitaire déficient, traitement médicamenteux incompatible, etc.). Ce qui signifie que 4% de la population ne sera jamais vacciné quoi que nous fassions. Or pour que le vaccin soit optimal, il faut une couverture vaccinale de 95% de la population, ce qui ne laisse qu’une marge de 1% pour être débile antivaxx, qui sont malheureusement beaucoup plus nombreux et donc le nombre de malades, de blessés, de séquelles et de morts ne pourra qu’augmenter.

Un bon antivaxx est un antivaxx baffé jusqu’à ce que ses neurones soient bien en place.

Laisser un commentaire

Fermer le menu