Vers un retour en grâce de Bachar al-Assad auprès des dirigeants arabes

Honni par les Occidentaux, combattu par les monarchies du Golfe, le régime du président Bachar al-Assad, qui a repris le contrôle de la majeure partie de la Syrie, semble aujourd’hui courtisé dans la région. Un revirement stratégique des pays arabes. [Lire plus…]

Ndlr : Ben tiens, ils ont compris maintenant qu’il ne tombera pas, donc pas le choix, ils devront composer. De fait, l’intérêt (sans jeu de mot) pour l’Occident de composer avec les pays arabes et de consommer leur pétrole pour maintenir nos partenariats s’atrophie.

Qui l’eut cru, l’ordre mondial dépendant directement de Bachar Al-Assad… Et ça, grâce à qui ? Grâce à nous ! Par notre impérialisme nous avons voulu le faire tomber pour nos plans géostratégiques (américains) et géopolitiques (européens), nous l’avons renforcé, le voici sauveur de la Syrie.

Un beau gâchis de plus à notre actif…

Laisser un commentaire

Fermer le menu