«Un vêtement comme les autres»…

«Un vêtement comme les autres»…

Le propre des époques de transition comme la nôtre, de trouble et d’incertitude quand un vieux monde se meurt lentement et qu’un nouveau monde tarde à naître, c’est la perte des repères les plus élémentaires. Et notamment l’oubli des libertés fondamentales…
[ Lire plus… ]

Ndlr : Il a raison moralement, mais voilà, politiquement, c’est autre chose.   Non seulement ces vêtements focalisent l’attention de la population sur des problèmes qui n’existent pas alors que nous en aurions besoin pour des choses plus terre-à-terre, mais en plus ça stimule l’extrême-droite.   Alors si ce gentil bien-pensant qu’est Edwy Plenel à une idée pour éviter la nazification tout en tolérant ces excès intégristes dont tout le monde ne devrait rien avoir à faire, autrement qu’en les imposant à notre société qui les refusent, je veux bien l’entendre.  Là, moi je ne lis qu’une morale, une morale bien-pensante… c’est joli à lire, mais voilà, il y a la cohésion de la société derrière et d’interdire au 0.5% de la population ses excentricités ridicules est bien plus pragmatique que de chercher à les imposer à la population qui se renfrogne de plus en plus chaque jour.