Quel avenir pour les monnaies locales ?

Quel avenir pour les monnaies locales ?

Après l’engouement du début des années 2010, les monnaies alternatives comme l’eusko et la gonette peinent à sortir de la confidentialité. Plusieurs acteurs engagés dans cette démarche citoyenne et militante ont débattu des freins et difficultés rencontrés lors d’une rencontre au Palais Brongniart ce lundi. [Lire plus…]

Ndlr :

Elles sont incontournables, l’avenir ne se fera pas sans elles. Le problème, c’est que la plupart de ces monnaies reposent sur des préceptes inadaptés à leur élargissement : relocalisation, petit commerce, écologie, agrobiologie, etc. Ca fait joli sur le papier, mais ça les rend inutiles. Alors que pour être efficaces, ces paramètres ne devraient que la conséquence de l’existence même de ces monnaies. Mais on devrait pouvoir s’acheter un 4×4 GMC V8 6,7 litres au garage du village, faire ses courses au supermarché, au même titre qu’adhérer à l’AMAP locale.

C’est donc une question de gouvernance qui cherche à drainer des valeurs rédhibitoires.

Mais elles sont incontournables parce que dotées d’innombrables qualités et moi je prône même le versement d’un Revenu Universel en monnaie locale qui serait le socle à un revenu de base personnalisé.

http://thierrycurty.fr/un-revenu-universel-equitable-et-porteur-de-developpement-socio-economique/

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu