Première mondiale : un vaccin pour les abeilles face à l’apocalypse des insectes

Première mondiale : un vaccin pour les abeilles face à l’apocalypse des insectes

Deux chercheurs finlandais ont créé un vaccin pour les abeilles, dépourvues d’anticorps, contre une maladie bactérienne ravageuse. Et ce vaccin pourrait s’élargir à d’autres infections et surtout d’autres espèces animales… [Lire plus…]

Ndlr : De pouvoir protéger les abeilles c’est fantastique, mais il faut corriger cette croyance absolument :

« la chute des populations de cet insecte, qui pourrait provoquer une crise alimentaire mondiale. Les abeilles contribuent en effet à la pollinisation de 90 % des principales cultures dans le monde. »

Non ! Non seulement les abeilles ne pollinisent pas 90% des cultures dans le monde, mais en réalité seulement 11% de l’alimentation humaine est pollinisé par des insectes. Et une fraction de cette part l’est par des abeilles. Quand on lit que le volume pollinisé par les pollinisateurs à augmenté de 300% ces cinquante dernières années, en réalité c’est la production totale qui a augmenté de 300% et donc, mécaniquement, celle pollinisée par les insectes, dont une fraction seulement l’est par les abeilles.

En réalité, l’immense majorité des cultures est anémogame. Les céréales, qui représentent les trois-quarts de la production agricole, sont anémogames. Les abeilles pollinisent surtout les fruits. Et encore, pour certaines spécialités, on protège les arbres pour les empêcher de les polliniser pour pouvoir avoir une pollinisation mécanique contrôlée.

Pour tout dire, si les abeilles venaient à disparaître totalement, nous n’y verrions strictement rien. Nous aurions plus de produits autogames, les produits entomogames seraient quelques pourcents plus chers, il n’y aurait plus de miel, point barre !

Aucune pénurie d’aucune sorte à prévoir en cas de disparition de l’abeille.

Laisser un commentaire

Fermer le menu