Pourquoi les MOOC ne tiennent pas leurs promesses – HBR

Pourquoi les MOOC ne tiennent pas leurs promesses – HBR

S’ils ont suscité un grand nombre d’espoirs à leur apparition, les cours en ligne ouverts et massifs peinent à convaincre. Pourtant, l’éducation ne pourra pas faire l’économie de sa transformation numérique.
La transformation numérique…
[ Lire plus… ]

Ndlr : Parce qu’ils ne sont pas encore structurés. Ils doivent être intégrés les uns aux autres, sur des plates-formes structurantes qui permettent la réalisation de groupes stigmergiques.

L’interactivité étant le socle de la sérendipité autant que de la convivialité, source de dynamisme, d’entrain, la réponse est évidente.

Nous en sommes au MOOC 1.0, il faut le MOOC 2.0. On assiste au même phénomène avec le crowdfunding, par exemple, qui ne pourra pas croître sous ce modèle, il doit intégrer le crédit pour être crédible. De même les MOOC doivent intégrer la notion de stigmergie. Tels qu’ils sont là, ils ne sont rien de plus que des cours physiques dématérialisés, ils n’ont rien d’interactif, comme si au lieu de livre on a des PDF, là au lieu de profs vivants on a des videos. Il n’y a rien de plus. Et c’est évidemment très insuffisant.