Pays basque : les excuses de l’ETA ne règlent pas la question des responsabilités

L’organisation clandestine indépendantiste basque ETA a reconnu le « mal » qu’elle a causé pendant sa lutte armée et a demandé pardon aux victimes. Une étape supplémentaire dans le processus de sortie du conflit basque. [Lire plus…]

Ndlr : « le gouvernement espagnol estime que le communiqué de l’ETA « n’est qu’une nouvelle conséquence de la force de l’État de droit qui a vaincu l’ETA avec les armes de la démocratie ». »

Presque un aveu que la dictature franquiste est encore bel et bien vivante… et après on s’étonne des dérives violentes !

Laisser un commentaire

Fermer le menu