Nucléaire : le rapport qui préconise 6 nouveaux EPR a-t-il fait craquer Hulot ?

Le ministre démissionnaire avait pris connaissance d’un rapport qui prônait la construction de six réacteurs nucléaires de troisième génération, identiques au très polémique projet de Flamanville. [Lire plus…]

Ndlr : C’est vraiment un foutage de gueule qui démontre bien l’omnipuissance du lobby nucléaire en France. C’est littéralement un crime contre l’humanité.

Hulot a raison sur tous les points, non seulement sur l’importance des lobbys, surtout avec ce gouvernement, mais en plus sur l’inutilité profonde du nucléaire qui n’a AUCUN avantage, il est absolument sans aucun attrait particulier. C’est de très loin l’énergie la plus chère, la plus dangereuse et la plus polluante que l’on puisse avoir. Et contrairement à ce qui est cru il serait très facile de l’abandonner.

En fait, n’importe quel autre procédé sera toujours plus rentable que le nucléaire qui n’a aucune utilité particulière. Rien que le potentiel houlomoteur, à lui seul, de la façade Atlantique représente déjà l’équivalent de la puissance nucléaire installée.

De réaliser une centrale houlomotrice/marémotrice, sur laquelle il serait possible d’implanter des éoliennes et des panneaux photovoltaïques, devant l’estuaire de la Gironde pour protéger Bordeaux de la montée des eaux suffirait déjà à fermer les 4 plus puissants réacteurs du pays.

De créer une homologation pour les systèmes de chauffage électrique et d’interdire les grille-pains permettrait déjà de fermer deux centrales nucléaires sans problème.

Contrairement à ce qu’on croit, de rouler en voiture électrique ne consomme pas plus d’électricité. Parce que si 1 litre de carburant contient 10kW, pour l’obtenir il faut entre 3,5 et 5kW d’électricité, et ça alors que le moteur à combustion interne n’a qu’un rendement de 25% pour l’essence et 40% pour le diesel, contre 80% pour l’électrique.

Etc.