Nicaragua: la tension s’accentue

Nicaragua: la tension s’accentue

La tension est encore montée d’un cran lundi au Nicaragua où une centaine de partisans du président Daniel Ortega et de paramilitaires ont agressé des prélats catholiques dans une basilique, au lendemain d’affrontements entre partisans et adversaires du pouvoir qui ont fait 14 morts. [Lire plus…]

Ndlr : c’est à se demander quel est le problème des sudaméricains. C’est assez fou comme chaque nouveau président à tendance à devenir un dictateur… quel massacre ! Comment Ortega peut-il s’imaginer qu’il s’en sortira sans dommages ? Il est vrai que même Pinochet n’a pas été trop inquiété, il faut le dire. Le monde aime les assassins.