L’ONU veut construire une ville flottante autonome et écologique

L’ONU veut construire une ville flottante autonome et écologique

Alors que les 2,4 milliards d’habitants vivant sur les côtes sont directement menacés par la montée des eaux et les ouragans, un projet de cité modulable et autonome vient d’être présenté à l’ONU. Entièrement fondée sur le principe du développement durable, cette ville approvisionnera ses résidents en eau, énergie et nourriture en cas de catastrophe naturelle. [Lire plus…]

Ndlr : >> qui a vraiment envie d’habiter à plusieurs kilomètres au milieu de la mer ?

…Beaucoup de monde, c’est sympa l’idée de vivre en mer.

>> Comment les résidents vont-ils aller travailler ?

…La question ne se pose pas, le travail, c’est terminé au 21ème siècle. De fait, les services nécessaires au fonctionnement de ces cités représenteront une part d’emplois résiduelle équivalente à celle du continent. Donc ceux qui travaillent seront sur place, les autres seront actifs au sein de la société du 21ème siècle.

>> Quid de la gouvernance ?

…Il ne s’agit pas de territoires autonomes, mais de villes autonomes. La gouvernance est la même que pour n’importe quelle autre entité nationale, ville, île, région…

>> Peut-on vraiment nourrir des milliers de personnes avec des algues et des coquillages ?

Franchement, la naïveté de cette question m’interroge sur la pertinence de l’auteur à l’écriture de ce genre d’article ? Quelqu’un d’un tant soit peu informé du sujet et donc compétent à l’écrire saurait à quel point cette question est ridicule tant la productivité sous-marine sur une très petite surface (sans jeu de mot) est phénoménale.

Sans être méchant, on sent l’esprit contaminé par les bêtises toxiques des « collapsologues ».

Laisser un commentaire

Fermer le menu