L’inquiétante arrière-boutique idéologique de Kokopelli

Le 18 juin dernier, l’association Kokopelli a eu les honneurs de la télévision publique. Aucune mention n’aura été faite du complotisme et de l’antisémitisme qui caractérisent plusieurs des propos de son fondateur, Dominique Guillet. [Lire plus…]

Ndlr : Il est clair que ce n’est pas ça qui fera reculer Elise Lucet et son équipe dont Cash Investigations n’en est pas à son coup d’essai de transmettre des simplismes, des complotismes, sous couvert de « dénonciations » prenant forme de lancement d’alerte et qui sont en réalité plus du remuage de merde pour que ça pue.

Cela dit, l’avantage de Kokopelli est la diversité de semences que vous aurez de la peine à trouver ailleurs. Qu’elle n’est pas forcément de bonne qualité, on le sait et comme ce sont des particuliers qui achètent pour « mener la guerre pour Gaïa » d’avoir des variétés indésirables qui poussent au milieu des plants n’est pas véritablement gênant, ça fait de la diversité et même pour un particulier ça fait  « naturel ». Le taux de vitalité des semences est faible, mais sur un jardin ça ne représente pas beaucoup d’argent.

Alors, si l’arrière-cour grossièrement complotiste de l’illuminé fondateur ne vous gêne pas, que vous n’espérez qu’avoir des semences reproductibles de variétés bizarres, n’hésitez pas. Néanmoins, je vous préconiserai quand même de lire d’abord l’article en lien sous ce commentaire, « Descente dans l’enfer salarial de Kokopelli », ou comment une association familiale est en réalité une véritable multinationale qui brasse des millions et exploite les salariés selon les règles les plus dures du capitalisme le plus sauvage.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu