Linky. Une bonne partie de l’Europe résiste au compteur connecté

Linky. Une bonne partie de l’Europe résiste au compteur connecté

Équiper les foyers de compteurs intelligents et connectés est l’une des mesures de l’Union européenne pour économiser l’énergie. Alors qu’en France, les polémiques sur l’installation et l’utilisation du compteur Linky continuent, les États de l’UE ne l’appliquent pas à la même vitesse, loin de là. [Lire plus…]

Ndlr : Honnêtement, ce n’est pas très grave dans l’immédiat. Finalement, les seuls perdants sont ceux qui font de la résistance, puisque Linky permet d’avoir de l’électricité moins cher. Mais les appareils ne sont pas encore équipés des récepteurs, donc dans l’immédiat le compteur intelligent n’a rien d’urgent.

Dans dix ans il sera indispensable et sera sagement installé partout. Aujourd’hui, entre les croyances des mous du bulbe et la vision peu claire de l’utilité de cet appareil, il y a des résistances, c’est normal. Mais plus on avancera et plus l’offre électrique sera diversifiée, plus il y aura d’appareils équipés de récepteurs qui pour fonctionner auront besoin de lui. Quelques blackouts localisés bien sentis en hiver aideront aussi à comprendre.

A noter qu’on pourrait faire autrement que l’imposer, en limitant l’intensité à un seuil qui ne compromet pas la transition énergétique. En limitant l’abonnement à 1500W, ça ne pose pas de problème. Au consommateur de se débrouiller avec ça.

En attendant, je n’ai toujours pas Linky, mais mon lave-linge lui est déjà équipé du récepteur.

Laisser un commentaire

Fermer le menu