L’effrayant business du braconnage

L’effrayant business du braconnage

Presque aussi lucratifs que la cocaïne : les massacres d’animaux. Objets de sinistres trafics au profit de clients super-riches, ils alimentent les réseaux mafieux. Selon les estimations de l’ONG de protection animale IFAW, le commerce illégal d’animaux sauvages (morts ou vifs) et de leurs produits dérivés – fourrures, trophées, viande, remèdes de charlatan… – pèserait plus de 15 milliards d’euros par an. Ce qui en ferait le quatrième plus gros trafic derrière ceux de la drogue, de la contrefaçon et des êtres humains. [Lire plus…]

Laisser un commentaire

Fermer le menu