Le protoxyde d’azote (N2O) s’accumule dans l’atmosphère à un rythme inquiétant

Le protoxyde d’azote (N2O) s’accumule dans l’atmosphère à un rythme inquiétant

De récentes mesures montrent que la concentration atmosphérique en protoxyde d’azote, un gaz à effet de serre notable, augmente bien plus rapidement qu’attendu. En cause, l’utilisation grandissante d’engrais et de fertilisants synthétiques à l’échelle globale.
[ Lire plus… ]

Ndlr : Ben tiens, les déchets agricoles organiques servent à faire du « biocarburant de troisième génération », il faut bien compenser.
Ce qu’il faut, c’set interdire les biocarburants de source agricole, même à partir de prétendus déchets. En agriculture le déchet n’existe pas, il n’existe pas, il n’y a que de la matière organique qui doit amender les sols.

Le déchet agricole doit être soit répandu tel quel lorsque c’est possible, soit méthanisé, ce qui produira de la chaleur, du biogaz et du compost pour amender les champs.

Et la méthanisation est possible même avec les déchets cuits ou qui ne vont pas dans un compostage normal. Les process industriels permettent la dégradation de n’importe quel résidu organique, que ce soit de la viande, de la pelure d’orange ou de la mélasse.