Le mégaprojet de capture de carbone de 2,1 milliards d’euros de la Norvège obtient l’approbation

Le mégaprojet de capture de carbone de 2,1 milliards d’euros de la Norvège obtient l’approbation

La décision du gouvernement norvégien de financer la mise à l’échelle de la technologie de capture-stockage du carbone (CSC) avec plus de 2 milliards d’euros a obtenu le feu vert d’un régulateur des aides d’État vendredi 17 juillet. Il s’agit de la plus importante tranche de financement jamais approuvée par l’organisme de l’Association européenne de libre-échange (AELE). [Lire plus…]

Ndlr : Alors là je JUBILE… une fois de plus absolument tout se déroule comme je l’avais prédis depuis si longtemps. Jusqu’au fait que les acteurs actuels pourraient utiliser la capture carbone pour protéger leur industrie. Mais ça n’aura qu’un temps, d’ici 5 à 10 ans l’évidence de l’utilisation du carbone pour remplacer le pétrole aura pignon sur rue.

 
« e banquier de l’UE a également averti que les projets doivent toujours prendre en compte une assurance responsabilité à long terme, car le risque de fuite de carbone des sites de stockage est un facteur que beaucoup ne savent toujours pas comment évaluer ou gérer. »
 
Ben, si, c’est facile, il suffit de l’utiliser au lieu de le stocker. Le problème c’est que les financiers veulent le beurre et l’argent du beurre, ils veulent capturer le carbone pour améliorer leur bilan, mais le stocker au lieu de l’utiliser pour remplacer leur industrie actuelle. Et donc le fait même qu’il y ait un risque de fuite dans cette méthode choisie est porteur de pertes colossales envisageables, alors que de l’utiliser est porteur de gains potentiels aussi colossaux. Autant dire qu’ils vont finir par entendre raison et donc que la fin du pétrole approche.