L’AMF dénonce la lenteur de l’émergence d’une supervision européenne

L’AMF dénonce la lenteur de l’émergence d’une supervision européenne

Le régulateur a essuyé une perte nette de 7 millions d’euros en 2017. Il attend de l’Etat davantage de moyens. [Lire plus…]

Ndlr : Les faiblesses de l’Europe. D’un côté, pour se mêler de ce qui ne les regarde pas, comme d’envisager la concurrence généralisée dans le secteur ferroviaire, ça va très vite. Mais de l’autre, où il faudrait plus d’Europe, plus d’harmonisation, là, ça traîne.