La Zone de libre-échange africaine peut stimuler la croissance et réduire la pauvreté (Banque mondiale)

La Zone de libre-échange africaine peut stimuler la croissance et réduire la pauvreté (Banque mondiale)

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) représente une véritable occasion de stimuler la croissance, de réduire la pauvreté et d’élargir l’inclusion économique en Afrique, et cela malgré la crise engendrée par le coronavirus, souligne la Banque mondiale. [Lire plus…]

Ndlr : D’une manière générale, le libre-échange est toujours favorable au développement et l’écologie. Le libre-échange est la réponse diplomatique de la civilisation à la guerre. L’échange est générateur de rapprochement des peuples, de création de valeur, d’élévation des normes, de qualité de vie. A contrario, la « relocalisation », le repli sur soi, le protectionnisme, le nationalisme, sont porteurs de rejet de l’autre, de pauvreté, d’éloignement, de tensions géopolitiques, donc de haine, de guerre…