La supraconductivité à température ambiante atteinte pour la première fois !

La supraconductivité à température ambiante atteinte pour la première fois !

C’est un peu le Saint Graal de la physique expérimentale. La supraconductivité à température ambiante révolutionnerait l’ensemble des réseaux électriques, en améliorant l’efficacité et la performance des systèmes. Quelques records de température ont été atteints ces dernières années, mais jamais au-dessus de 0 °C. C’est désormais chose faite : des chercheurs américains déclarent aujourd’hui avoir observé le phénomène à la température de 287,7 ± 1,2 K (soit environ 14 °C). [Lire plus…]

Ndlr : Il faut bien imaginer ce que ça implique.

 
Tout d’abord, plus besoin de matériaux extraits du sous-sol pour créer ça, c’est des matériaux synthétisés.
 
Ensuite, ça signifie qu’on pourrait transporter l’électricité sur des milliers de kilomètres sans perte. Ca fait que le solaire ne serait plus intermittent, parce que tout le monde sait que lorsque la moitié de la Terre est dans la nuit, l’autre moitié est éclairée.
 
La production d’énergie renouvelable serait boostée, les générateurs étant bien plus performants.
 
La recharge par induction se ferait quasiment sans perte, les véhicules pourraient circuler sur route de manière illimitée. Au lieu de les recharger, on payerait une taxe au kilomètre pour l’énergie.
 
On pourrait imaginer des voies de communication par sustentation magnétique… sans voie, à travers champs. On ouvre le champ, on met la voie, on referme le champ, que l’on peut toujours cultiver, que la faune peut donc librement traverser, et les véhicules flottent simplement au-dessus, à très grande vitesse, il n’y a plus d’infrastructures visibles.
 
La propulsion électrique des vaisseaux spatiaux serait enfin performante et viable et donc on pourrait envisager des vaisseaux spatiaux allant très vite…et capables de freiner une fois arrivés au terme de leur voyage.
 
La portée de la supraconductivité à température ambiante est quasiment sans limites.