La place de la France dans la science mondiale

Tel un bulldozer, la science chinoise bouscule les hiérarchies établies au siècle dernier. Elle s’impose comme une grande puissance de la science et promet d’en devenir une superpuissance. Les Etats-Unis perdent leur hégémonie, éclatante il y a un demi-siècle. Le Japon s’écroule. Des pays émergent : Inde, Iran, Brésil, Corée du sud. La France ? Elle ne pointe désormais qu’au 7ème rang, dépassée par la Chine, mais aussi l’Inde, et ne représente plus que 3,2% des publications scientifiques mondiales. [Lire plus…]

Ndlr : La France ne décline pas, l’article dit même qu’elle progresse. C’est juste que les autres avancent, fort heureusement pour eux.

Pour ma part, ce ne sont que des bonnes choses. La seule chose que je crains, c’est la fin de civilisation occidentale dominante. Parce que bien qu’impérialiste, c’est quand même elle qui draine les valeurs les moins pires.

Mais sinon, ce qui n’est pas normal, c’est qu’un pays comme la France se retrouve en position d’être la sixième économie du monde. C’est un signe d’inégalité absolument abominable. Il faut imaginer, si on gagne 800€ par mois en France on fait partie du 15% de la population mondiale la plus riche. Autrement dit 85% de la population mondiale est plus pauvre que notre propre misère.

Le fait que les autres pays nous rattrapent technologiquement ne me gêne donc pas, c’est le signe de leur enrichissement et donc du recul de l’inégalité. Mais c’est à condition que la mondialisation avance simultanément, de sorte que ne s’installe pas un nouvel impérialisme reposant sur des valeurs archaïques.

L’avenir est donc clairement à la mondialisation.

Laisser un commentaire

Fermer le menu