La crise du coronavirus n’est pas une bonne nouvelle pour le climat

La crise du coronavirus n’est pas une bonne nouvelle pour le climat

Quand les cartes des émissions de gaz à effet de serre en Chine, avant et après le déclenchement de l’épidémie de Coronavirus, ont été publiées, certains ont immédiatement crié victoire. Quand la circulation automobile s’arrête, quand les usines ne tournent plus, quand les gens sont enfermés chez eux, l’air devient respirable et le climat s’en porte mieux, sans délai. Nous vivions là une expérimentation grandeur nature de ce que pourrait être la fameuse « décroissance » prônée par certains militants écologistes. Mais la réalité est toute autre. La crise du Coronavirus n’est pas bonne pour le climat. Elle peut même compromettre tous les efforts faits en la matière. [Lire plus…]

Ndlr : C’est évident, tous les pseudos écolos sautent de joie. Mais la réalité est qu’après l’épidémie non seulement on va rattraper le retard, assurer les commandes restantes. Mais en plus la ressource sera consacrée au rétablissement de l’économie et pas à la transition écologique. L’urgence, c’est d’avoir une économie si on veut qu’il existe la finance nécessaire à la transition. Ce sont les illuminés qui croient que la transition est l’occasion de mettre fin à la finance.