La COP25, un coup d’épée dans l’eau dans la lutte contre le réchauffement climatique

La COP25, un coup d’épée dans l’eau dans la lutte contre le réchauffement climatique

La conférence climat de l’ONU, qui s’est terminée dimanche à Madrid, n’a pas été à la hauteur de l’urgence climatique en adoptant un accord a minima sans s’entendre sur des points essentiels en raison des réticences de certains Etats.
[ Lire plus… ]

Ndlr : Rien d’étonnant, le problème n’étant pris que par le petit bout de la lorgnette la transition écologique coûte une fortune et implique des contraintes que personne n’est prêt à assumer. Ces gens n’entendent que des discours déclinistes, d’une écologie profondément punitive. Il leur suffirait d’entendre une fois un discours intelligent qui leur démontre comment ils pourront exploiter la transition écologique à leur avantage, pour en générer de la croissance et du développement sociétal pour que les blocages soient levés.

Tout le monde s’énerve et pointe du doigt les politiques qui n’agissent pas, mais s’ils agissaient dans ces circonstances, nous aurions la guerre, le peuple ne se laissant pas brimer. La transition écologique ne doit pas mener vers de la contrainte, mais vers plus de liberté, plus de démocratie. La question de son coût ne se pose pas, mais de ce qu’elle rapporte. Et la transition écologique, économiquement parlant, est la plus formidable opportunité de l’Histoire de l’Humanité.

Mais, de surcroît, humainement, pour la première fois de l’Histoire toute l’Humanité se retrouve confrontée à un problème face auquel elle est condamnée à s’unir, de même ordre de grandeur que ce que l’on peut voir dans les films de science-fiction avec une invasion extra-terrestre mondiale. Pour la première fois de l’Histoire toutes les populations, sans exception, sont concernées par le même problème. Pas forcément les mêmes conséquences, mais systémiquement de la même origine avec la même réponse pour tous.

Fermer le menu