Faire le deuil d’un monde qui meurt: quand la collapsologie rencontre l’écospiritualité

Faire le deuil d’un monde qui meurt: quand la collapsologie rencontre l’écospiritualité

Le catastrophisme né des enjeux écologiques peut-il être pensé comme apocalyptique ? Tel semble être le cas pour un réseau franco-suisse de « collapsologues » qui anticipent non pas la fin du monde mais la fin d’un monde ouvrant sur une nouvelle civilisation. Ils insistent sur la nécessité de mener une transformation intérieure, au croisement de l’écologie et des spiritualités alternatives, en explorant des pratiques de reconnexion à soi, au vivant et à la Terre associées au New Age. Cette écologie spirituelle peut en effet être interprétée comme une résurgence apocalyptique de ce courant, dont la dimension millénariste était présente dès l’origine. [Lire plus]