Etude portant sur l’hydrogène et la méthanation comme procédé de valorisation de l’électricité excédentaire

Etude portant sur l’hydrogène et la méthanation comme procédé de valorisation de l’électricité excédentaire

Cette étude s’inscrit au sein des travaux pour la réalisation de la transition énergétique permettant
d’atteindre une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre en s’appuyant sur des économies
d’énergie, un fort développement des énergies renouvelables, sans recourir aux nouvelles ressources
d’énergie fossile.
Dans cette transition, l’ADEME, GrDF, et GRTgaz, financeurs de l’étude, pensent que les vecteurs gaz et
électricité doivent tenir un rôle complémentaire. Récemment apparue comme un enjeu en France,
notamment au sein des scénarios « Vision 2030-2050 » de l’ADEME, « négaWatt 2011 » on encore « GrDF
2050 », la conversion d’excédents de production d’électricité renouvelable en hydrogène ou méthane pour
leur injection dans l’infrastructure gazière semble en être une nouvelle illustration : cette étude participe à
construire une connaissance commune de ce nouveau concept. [Lire plus]