Energies fossiles : le pari raté de General Electric qui essuie des pertes colossales

Selon un rapport, le conglomérat industriel General Electric, fondé en 1892 et qui a été pendant longtemps une des entreprises les plus rentables du monde, vivote depuis 2015 et aurait perdu près des trois quarts de sa capitalisation boursière en l’espace de trois ans, faute d’avoir suivi la dynamique de la transition énergétique. [Lire plus…]

Ndlr : Voilà qui démontre à quel point il était le dernier moment pour se débarrasser de ce vieux truc. Macron a eu fin nez d’approuver la vente. Si elle ne s’était pas produite, ça nous aurait éclaté dans les doigts et aujourd’hui il faudrait subventionner massivement pour soutenir l’emploi.

Cet épisode démontre à quel point la rentabilité des énergies fossiles recule. Ce qui a fait la grandeur et la puissance de GE est en train de la détruire. L’avenir n’est plus à la pollution et la transition écologique est bel et bien en route, le changement est massif, même si ses effets ne sont pas encore visibles parce que son imprégnation encore insuffisamment profonde.

Laisser un commentaire

Fermer le menu