Énergie.Le surplus de pétrole sature les capacités mondiales de stockage

Énergie.Le surplus de pétrole sature les capacités mondiales de stockage

Les mesures de confinement destinées à enrayer la pandémie de Covid-19 ont anéanti la demande d’hydrocarbures, alors que l’offre reste pléthorique. Les stocks atteignent de tels niveaux que certains producteurs devront peut-être payer pour se débarrasser de leur pétrole. [Lire plus…]

Ndlr : C’est là que l’on comprend à quel point le pétrole est un flux de l’ère industrielle. L’industrie pétrolière colle à l’industrie du 20ème siècle comme un train à ses voies. S’il n’y a plus de voies, le train déraille. Le 21ème siècle est celui des énergies renouvelables qui sont bien évidemment bien moins dépendantes de la demande, il n’y a pas de stock. On stoppe la fabrication industrielle, on ralentit la production et c’est terminé. Le pétrole, le temps de ralentir c’est trop tard, il y a déjà tellement de pétrole dans le circuit, sur les bateaux, dans les hubs, dans les stocks… et donc le marché sature, se déstabilise, se contorsionne, souffre…