En Europe, le wahhabisme saoudien n’a pas baissé pavillon

En Europe, le wahhabisme saoudien n’a pas baissé pavillon

Avec l’ascension d’un prince héritier au visage réformateur, l’Arabie saoudite va-t-elle cesser de diffuser en Europe son wahhabisme, islam fondamentaliste vu comme une matrice idéologique du jihadisme? Des experts en doutent, mettant en lumière la vigueur de relais plus ou moins souterrains. [Lire plus…]

Ndlr : le soufisme wahabite n’est pas du fait de l’État, de même que les conditions de vie arriérées que MBS combat avec la dernière énergie. Ce sont les oulémas, qui agissent en véritables gourous. Craints, respectés, ils ont scellé le pouvoir dans un carcan qui dépassait sa capacité d’agir sans risquer de compromettre l’Islam, sacré dans cette région du monde. C’est toute l’astuce de MBS qu’il faut saluer là qui a mis fin à la corruption en arrêtant les plus hauts dignitaires qui étaient à l’origine de ce système qui permettait l’influence exorbitante des oulémas sur la société saoudienne en échange d’une impunité sur leurs actes financiers. A terme, on peut donc légitimement penser que l’influence du wahabisme en Occident devrait progressivement diminuer pour laisser place à l’Islam traditionnel arabe bien plus tolérant. Rappelons que Médine et La Mecque étaient des villes de débauches, les villes des Mille et une nuits où les femmes des bourgeois, voilées, faisaient la danse du ventre et se produisaient une fois par an. Bien loin du soufisme rigide et contraignant qui prévaut aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Fermer le menu