Edouard Philippe annonce les grandes lignes de son projet de loi de finances 2019

Le premier ministre entend réformer les allocations, le chômage, les retraites, et supprimer 4 500 postes dans la fonction publique. [Lire plus…]

Ndlr : ben voilà, on y est, comme je l’explique depuis longtemps, pour lutter contre le chômage, il n’y a que deux solutions :

  • La paupérisation par l’attrition des acquis sociaux et la baisse des salaires.
  • La paupérisation par la dette pour financer les acquis sociaux qui deviennent de moins en moins efficients au gré que l’Etat se noie.

Il n’y a pas d’autre solution et ce n’est pas anodin. Songez un peu, quelqu’un qui perçoit 1200€ par mois de pension de retraite, ce qui n’est pas vraiment énorme, entre la hausse de seulement 0,3% au lieu de l’adaptation à l’inflation de 2,3% et la hausse de la CSG a perdu plus de 50€ de pouvoir d’achat par mois.

Ne reste plus qu’à comprendre et accepter l’idée d’envisager autre chose, de plus écologique, plus démocratique, avec plus de croissance.