École : trente ans de réformes pour rien

École : trente ans de réformes pour rien

Un rapport publié hier par le Cnesco dresse un état des lieux du système scolaire français et dénonce « le rôle central des politiques scolaires dan
[ Lire plus… ]

Ndlr : Dans le système actuel, obsolescent, mais qui a encore cours partout, l’épine dans le pied de l’Instruction Publique, c’est les écoles privées, qui sélectionnent les meilleurs élèves pour obtenir les meilleures statistiques. Ce qui diminue non seulement le nombre de bons élèves dans les classes de l’Instruction Publique, mais également la mixité sociale puisque ce sont fatalement les plus favorisés qui vont à l’école privée.   Ainsi, les écoles de l’Instruction Publique non seulement ont-elles des statistiques plus défavorables puisque le taux d’élèves faible est plus élevé, mais en plus les élèves plus faibles sont moins tirés vers le haut par les meilleurs, ce qui augmente encore l’échec dans un cercle vicieux.