Don’t despair – climate change catastrophe can still be averted

The future looks fiery and dangerous, according to new reports. But political will and grassroots engagement can change this [Lire plus…]

Ndlr : En réalité, d’ici dix ans l’industrie va consommer tellement massivement le CO2 que nous en manquerons. Bien sûr, si le permafrost fond, il va en balancer des quantités ahurissantes. Mais voilà, il ne va pas libérer tout à la fois et les quantités de CO2 consommées par l’industrie seront telles que le réchauffement s’inversera avant que le permafrost ait tout libéré.

Il suffit d’attendre, les flux d’investissement sont en cours de réorientation, les financiers sont en train d’apprendre leurs futurs métiers et choisir leurs voies. Des dizaines de milliers de milliards ont d’ores-et-déjà quitté les secteurs carbonés et basculent progressivement vers la transition écologique.

Les choses se font, je le dis depuis des années que je combats les déclinistes qui se fout des pendeloques sous-pubiennes en matière dense et jaune brillant avec leurs conneries.

Cela dit, le pire qui puisse arriver est la réduction de la consommation et son pendant, la croissance. Parce que c’est la croissance qui finance la transition écologique et la consommation qui dépolluera l’environnement.

Ce qu’il faut, c’est produire moins, mais mieux, plus qualitatif et remplacer les matériaux à base de ressource naturelle par des nouveaux matériaux issus de l’anthropie. Des engrais à base d’algues vertes qui croissent avec l’acidification. Du papier à partir des méduses qui se développent exponentiellement avec la désertification des océans. Avec le CO2 il faut produire du plastique (Aircarbon), du méthane grâce à l’énergie solaire pour cuisiner, de la fibre de carbone pour remplacer l’acier, du graphène pour les supercondensateurs qui remplaceront les batteries, de la protéine synthétique pour les substituts de repas, de la lumière qui produit de l’oxygène pour éclairer les villes (Glowee).

Quand l’industrie aura basculé, plus nous consommerons et plus nous dépolluerons l’environnement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu