Deutsche Bank : Sigmar Gabriel fustige des « dirigeants irresponsables »

Deutsche Bank : Sigmar Gabriel fustige des « dirigeants irresponsables »

Le ministre allemand de l’Economie s’est montré très virulent sur l
[ Lire plus… ]

Ndlr : Deutsche Bank représente tout ce que nous sommes des milliards à vomir du système financier et judiciaire.  Marcel Ospel, alors président de l’UBS, a commandé les Alt-A (les « subprimes ») à Fabrice Tourre, « Fabulous Fab », qui sévissait à New York.   Blythe Masters, une anglaise, a inventé les CDS pour les couvrir. Marcel Ospel a alors importé en Europe les subprimes et les a distribués au prix fort. Josef Ackermann, un autre suisse, président de Deutsche Bank, a alors couvert les Alt-A avec les CDS pour le monde entier.   Quand le système s’est effondré, Josef Ackermann a pris sa retraite avec un splendide parachute doré et s’est installé quelque part vers Saint-Gall, dans une villa grand luxe et Marcel Ospel a pris sa retraite dans la foulée dès qu’UBS eut été en faillite, avec un bonus de 15 millions et s’est tranquillement installé dans un appartement à 14 millions de francs avec son épouse à Zug.  Et tout ça sur fond d’escroquerie de 200 milliards auxquels ils ont tous croqué avec la faillite de Lehman Brothers : http://lemondeenchantier.com/blog/faillite-de-lehman-brothers-une-arnaque/ Et ces gens ne risquent rien, parce que contrairement à ce qui est cru souvent, la Suisse n’est pas un paradis fiscal, elle est un paradis judiciaire. On peut y faire à peu près n’importe quelle saloperie, du moment que ça rapporte du pognon.   En attendant, si DB coule, ce seront 50’000 milliards d’actifs qui finiront en charpie, presque autant que la masse monétaire mondiale. Ca va faire du bien à tous les pauvres du monde.