Dette : l’inquiétant pic de remboursement des entreprises

Les entreprises à travers le monde, dont les émissions obligataires ont doublé depuis 2008, font face à un mur d’échéances de remboursement dans les trois prochaines années, s’inquiète l’OCDE dans une étude publiée ce lundi 25 février. [Lire plus…]

Ndlr : Et ça encore et toujours parce qu’on s’accroche à notre modèle socio-économique obsolète du vingtième siècle. Pour faire tourner nos économies avancées nous avons soif d’investissements massifs, nos entreprises sont contraintes à emprunter massivement pour se développer alors qu’elles devraient se convertir ou disparaître au profit de l’industrie du vingt-et-unième siècle. Cette soif d’investissements reposant sur la baisse des taux directeurs qui visent précisément à les favoriser augmente le coût des investissements dans les pays émergents qui du coup ne parviennent pas à se développer. Et comme ils sont nos futurs marchés, en s’accrochant ainsi à notre modèle socio-économique du vingtième siècle, nous compromettons la croissance mondiale et donc la nôtre et nous mettons ainsi en péril l’économie mondiale puisque les entreprises surendettées ont de moins en moins de débouchés au fur et à mesure qu’elles se surendettent et donc compromettent l’investissement dans les émergents.

C’est un cercle vicieux qu’il faut briser.

Laisser un commentaire

Fermer le menu