Ce que ne dit pas « nous voulons des coquelicots »

Fabrice Nicolino a donc lancé son mouvement « nous voulons des coquelicots » avec un « objectif cinglé » comme il le dit : réunir 5 millions de soutien en 2 ans » pour interdire tous les pesticides en France. [Lire plus…]

Ndlr : Le site du lobby des agriculteurs conventionnels, qui a aussi un avis et, factuellement, c’est vrai ! Pourquoi toujours donner voix au lobby du bio ? Parce qu’ils sont plus propres ? Ce n’est pas si vrai, d’une part, et les autres ont aussi un avis à donner, d’autre part.

J’attaque systématiquement les pesticides, parce que la France est un pays qui a la capacité de s’en passer. Sa technique agricole est si poussée que nous pourrions mettre en place une agriculture capable de s’en passer et restaurer notre environnement. Mais s’il est vrai que malgré deux plans Ecophyto l’un en 2012 et l’autre en 2015, la conversion en bio de milliers de fermes, l’agriculture a réussi le tour de force de continuer d’augmenter le volume des pesticides, il convient de relativiser ces énormes chiffres que des magazines populistes nous servent à la TV. Les USA consomment 2,8 kilo par hectare de pesticides et la France 4,4 kilos, presque le double, quelle horreur. Oui, mais les Pays-Bas ou le Japon, c’est plus de 17 kilos. La Chine, c’est plus de 50 kilos. Et le record mondial, c’est le pays le plus écologique du monde, le Costa Rica, avec 51,2 kilos par hectare, 12x plus que les français.

Alors, même si on rêve d’autre chose, même si nos sols sont érodés, nos agriculteurs, que je suis le premier à attaquer au quotidien parce que je veux soit qu’ils s’adaptent, soit qu’ils disparaissent pour laisser la place à d’autres, ont aussi le droit de donner leur avis.

Laisser un commentaire

Fermer le menu