Ce projet de loi qui fait trembler les pharmacies françaises

Ce projet de loi qui fait trembler les pharmacies françaises

Le texte doit être présenté en Conseil des ministres ce mercredi 5 février. Il prévoit notamment un assouplissement des conditions de vente en ligne pour les médicaments. ,
La plateforme de e-commerce
[ Lire plus… ]

Ndlr : Pour ma part, tout ce qui mène à la dématérialisation je suis pour. Le pire moyen, le plus cher, le plus inefficace et le plus anachronique pour fournir des médicaments, c’est la pharmacie.

La pharmacie est issue de l’apparition de la médication chimique, il y a environ un siècle. A l’époque le pharmacien produisait des médicaments, son officine avait sa raison d’être.

Aujourd’hui une pharmacie n’est qu’une épicerie à médicaments. C’est une infrastructure coûteuse et parfaitement inefficace. En plus c’est peu pratique. Ce n’est pas pour rien qu’elles coulent les unes après les autres : elles sont anachroniques, elles n’ont plus lieu d’être.

Les pharmacies sont comme les centrales nucléaires : elles n’ont pas ls avantages que la propagande prétend et le fait qu’elles existent empêche que les nouveaux systèmes se développent tant elles coûtent cher et consomment la ressource utile au changement.

Ce qu’il faudrait, c’est que les pharmaciens soient les acteurs du changement. Mais voilà, ce sont des gens avec une vision obsolète, sinon ils n’auraient pas de pharmacie. Là encore il faudra attendre la génération suivante.

Fermer le menu