BlackRock vote de plus en plus pour faire passer ses messages

BlackRock vote de plus en plus pour faire passer ses messages

Le plus grand gestionnaire d’actifs au monde a soutenu davantage de résolutions d’actionnaires dans les assemblées générales en 2020-2021 [Lire plus…]

Ndlr : Voilà qui démontre ce que je dis depuis tant d’années et sur quoi repose l’AMI, à savoir que si les décisions sont prises collectivement, de manière participative, elles sont bien plus écologiques. Ce qui induit les dérives anti-écologiques du capitalisme, c’est lorsque les actionnaires ne sont appelés à voter que sur leurs intérêts directs, ce qui contraint les organes dirigeants à prendre des décisions qui permettent de répondre au vote. Et donc à prendre des directions où la préoccupation environnementale n’a pas vraiment sa place. Si le vote des actionnaires est moral, qu’il concerne le fonctionnement de la société, l’orientation des investissements, c’est très différent. Et ça implique que les organes dirigeants ne sont plus contraints à la recherche des intérêts directs des actionnaires, mais au suivi de la voie qu’ils ont tracée. La différence est fondamentale, parce qu’un actionnaire qui vote pour ses intérêts directs agit en personne morale, alors que si l’actionnaire est soumis à une décision morale, il vote en personne physique.