Angela Merkel vole au secours de l’euro (et dans les plumes des juges constitutionnels allemands)

Angela Merkel vole au secours de l’euro (et dans les plumes des juges constitutionnels allemands)

Après la charge de la Cour constitutionnelle allemande contre la BCE, la chancelière a pris le parti de l’UE mercredi. Devant le Bundestag, elle a plaidé pour une plus grande «intégration» économique et politique de la zone euro. [Lire plus…]

Ndlr : S’il est un pays qui n’est rien sans l’UE, c’est bien l’Allemagne et Angela Merkel l’a bien compris et vu la situation économique de son pays, elle a bien dû se dire qu’il n’était surtout pas le moment de la mettre en péril pour de futiles principes pseudo-moraux et soi-disant démocratiques.