Amazon : la Commission européenne ouvre une enquête pour abus de position dominante

Amazon : la Commission européenne ouvre une enquête pour abus de position dominante

La juridiction européenne estime qu’Amazon s’est livrée à des pratiques antitrust en France et en Allemagne, en utilisant les données sur l’activité des vendeurs de sa plateforme et en favorisant ses propres offres. [Lire plus…]

Ndlr : Jeff Bezos sait que Amazon n’en a plus pour long sous cette forme et que son niveau de capitalisation est anormal. Alors il encaisse pendant que c’est possible. Mais au compte-goutte pour ne pas affoler le marché. C’est au moins la troisième fois qu’il vend un paquet d’actions. https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-pactole-qua-empoche-jeff-bezos-en-vendant-ses-actions-amazon-1385222

Par le passé il s’est d’ailleurs eu montré assez clair sur l’avenir possible d’Amazon : https://www.bfmtv.com/tech/pour-jeff-bezos-amazon-fera-faillite-un-jour_AN-201811160094.html

A l’instar des autres GAFA, Amazon a clairement largement atteint le seuil d’activation des lois anti-trust.