Agressivité, racisme : le triste panorama de la haine sur Facebook

Triste constat : sur les pages Facebook des grands médias français, un commentaire sur dix est haineux. [Lire plus…]

Ndlr : Autrement dit, au moins 8 sur 10 échappent à la censure. Cela dit, c’est une question de notion. Parce que, objectivement, si on lit : « Marion, je t’aime », « Mariiiine, vite ! », ce sont des commentaires haineux. Alors que si on lit : « ce salopard de Macron est un crétin », comme je le dis tous les jours, c’est un message gentil (pas envers Macron, c’est clair, mais envers tout le reste du monde).