6 étapes pour créer son entreprise: la folle recommandation de Bpifrance

6 étapes pour créer son entreprise: la folle recommandation de Bpifrance

Par Philippe Silberzahn, professeur d’entrepreneuriat, stratégie et innovation à EMLYON Business School et chercheur associé à l’École Polytechnique (CRG) [Lire plus…]

Ndlr : Ce n’est pas pour rien que BPI France qui bien qu’elle a contribué à des dizaines de milliers d’entreprises, dont beaucoup de belles entreprises, n’en a produit aucune qui soit réellement transcendante.

C’est plus une machine à foutre en l’air les concepts qu’autre chose.

Le business plan est clairement une bêtise de premier rang, le papelard qui ne vise qu’à dédouaner le décideur, qui ne le lira pas, qui pose un réel problème à l’entrepreneur, qui ne le suivra pas.

Quand à l’étude de marché, elle est un concept ridicule. J’ai moi-même connu un exemple d’un gars qui voulait s’installer comme coiffeur dans une municipalité d’un peu moins de 1900 habitants pour un bassin de population accessible du double. Il y avait déjà trois coiffeurs d’installés. On lui exigeait une étude de marché, mais toutes débouchaient sur le même résultat que le marché n’existait pas. Mais l’étude de marché peine toujours à prendre en considération les concepts.

Sûr de son concept, il a réussi à le faire quand même. Et après 5 ans, le patron d’un des trois salons a pris sa retraite, plus tôt que prévu. La patronne d’un autre a fait faillite dans son divorce. La patronne du troisième qui en avait marre de patauger bossait pour lui. Et une coiffeuse à domicile qui sévissait dans la région est aussi allée bosser pour lui.

Fermer le menu