« Traité de Lisbonne » dans l’ensemble du site

« Traité de Lisbonne » dans l’ensemble du site

Non, les français (et les néérlandais), n’ont pas été « trahis » après le référendum de 2005 qui portait sur le TCE (Traité pour une Constitution Européenne) en le traduisant dans le TFUE (Traité pour le Fonctionnement de l’Union Européenne). Et non, le Traité de Lisbonne ne reprend pas les termes du TCE, il n’en est pas une copie conforme. Tout d’abord, le Traité de Lisbonne est au moins dix fois plus conséquent que le TCE. Il est vrai qu’il en contient une grosse part des éléments, mais outre le fait que ce n’est qu’un Traité, pas une Constitution, ce serait plutôt le contraire, parce que le TFUE est la conséquence du Traité de Maastricht qui impliquait naturellement de définir le fonctionnement de l’UE. Et donc il n’est pas apparu comme par magie après le référendum de 2005 en France et 2008 aux Pays-Bas, il était en négociation depuis dix ans avant le référendum.

Et, donc, bien que 18 pays eurent déjà avalisé le TCE, les français ont dit non en 2005. Le président Sarkozy a alors attendu le résultat du vote néérlandais et la décision que prendraient les Pays-Bas. A savoir que si les Pays-Bas répondaient oui (ou non, mais passaient outre la décision du peuple en le soumettant à leur assemblée qui le voterait), alors il soumettrait la décision à l’Assemblée Nationale. Les Pays-Bas ont répondu non, il a alors acté que le TCE était rejeté et il est passé à la trappe.

Ce qu’il se passe en vérité, c’est qu’encore aujourd’hui, 15 ans après, une grosse part de la population française ne sait toujours pas pour quoi elle a voté, croyant toujours avoir voté non à l’Europe et l’Euro. Entre populismes, simplismes et la réalité du TFUE, ce lien rassemble une petite documentation édifiante. [Lire plus…]