Mon dieu, la fin du travail, comment allons-nous vivre ?

Il est bien plus complexe pour un robot de simplement remplir un verre d’eau, même si la carafe et le verre d’eau sont posés devant lui, que de construire une thèse sur un thème de physique nucléaire, quantique ou d’astronomie de 10’000 pages en quelques heures. Aujourd’hui le travail se mesure en matière de valeur et de remplir un verre d’eau ne vaut rien alors que l’intellectualité est la plus forte valeur. Demain il se mesurera en matière de coût et de remplir un verre d’eau coûtera très cher alors que la puissance intellectuelle ne coûtera plus rien. [Lire plus…]

Laisser un commentaire

Fermer le menu