« Houlomoteur » dans « Energies du futur »

« Houlomoteur » dans « Energies du futur »

Le houlomoteur a l’avantage d’être très simple à fabriquer. Cela relève quasiment du bricolage. N’importe quelle population disposant d’une côte avec une houle peut imaginer implanter un flotteur au bout d’un bras qui va engendrer un va-et-vient qu’il suffira de collecter pour entraîner un générateur. Le Japon, par exemple, est une absurdité en la matière. Ils ont des centrales nucléaires, sous prétexte que l’éolien et le solaire ne suffisent pas, après Fukushima, alors qu’ils avaient éteint plusieurs centrales, ils les rallument. Et ça alors que le Japon n’est pour ainsi dire constitué que de côtes. Il n’a besoin ni de solaire, ni d’éolien, ni de nucléaire, le houlomoteur lui suffirait amplement. Pour illustrer la puissance de cette énergie, le total de l’énergie houlomotrice de la façade Atlantique française est plus de 20% supérieur à la puissance nucléaire totale installée. Son potentiel exploitable représente le quart de la puissance nucléaire installée. [Lire plus…]