« Automatisation » dans la thématique « Agriculture d’avenir »

« Automatisation » dans la thématique « Agriculture d’avenir »

L’agriculture d’avenir est protéiforme. Les dernières techniques de la permaculture permettent de vivre avec quelques milliers de mètres carrés. Mais c’est toujours une production de masse qui nourrira le monde. Et en tout état de cause, même sur quelques milliers de mètres carrés, le travail est harassant, pour être réaliste, il doit être intéressant, les activités de l’exploitation diversifiées, et donc il faut des assistants. Jamais un emploi dans une exploitation ne sera porteur de sens, c’est une vision de bobo citadin qui n’a aucune conscience des réalités. Le travail en tant que salarié d’une exploitation est en vérité un job de merde, harassant, mal payé, sans aucune perspective d’épanouissement personnel. On travaille des décennies, on se casse le dos, on arrive péniblement à la retraite, souffreteux, et on attend sa mort dans la douleur et la misère. L’exploitation agricole n’est intéressante que pour ses patrons. En revanche les machines, avec l’intelligence artificielle, peuvent bien des choses. Non seulement elles sont écolo, alimentées en énergies renouvelables, elles sont infatigables et peuvent assumer des charges les plus désagréables continuellement, mais elles sont même susceptibles d’améliorer la qualité de la production. Les machines peuvent être dotées de capteurs divers (infrarouge, ultrasons, etc..) qui permettent de définir un mûrissage précis et de trier les fruits récoltés dès la récolte, sans devoir passer par un triage manuel. Vous êtes maraîcher, vous vous levez le matin, le robot a récolté vos magnifiques tomates, vous assurez l’expédition et la livraison et c’est tout. Après vous vous occupez du robot, qui aura besoin d’une programmation, de maintenance. Puis de vos clients en vente directe. C’est une autre vision de l’agriculture, à taille plus humaine, plus confortable, plus intéressante, plus rentable, plus diversifiée. De plus, la complexité des machines induit une nouvelle industrie à très forte valeur ajoutée, peu génératrice d’emplois, mais d’excellente qualité. [Lire plus…]